Modele statuts selarl unipersonnelle avocat

Lorsque les gens parlent de «ce que la loi dit» ou «ce que la Loi est», ils se réfèrent généralement à des lois (parfois appelées codes). Les statuts, qui sont créés par le Congrès américain et par nos législateurs de l`État, tentent de définir les règles de base de « la Loi. » Lorsque des différends surgissent sur le sens des lois, les tribunaux d`État et fédéraux émettent des avis de tribunaux qui interprètent plus clairement les statuts. C`est ce que l`on appelle la «jurisprudence». En outre, de nombreux organismes fédéraux et étatiques, tels que l`Agence de protection de l`environnement, l`IRS et les divers bureaux du Secrétaire d`État, émettent des réglementations qui couvrent les domaines juridiques que les organismes contrôlent (comme le droit de l`environnement, les impôts fédéraux, et droit des sociétés). Les actes types sont des lois proposées sur des sujets où la réforme n`est pas l`uniformité est l`objectif dominant. Ceux qui créent des actes de modèle envisagent que les législatures d`État peuvent faire des modifications ou même prendre des bouts et des morceaux. La Conférence nationale a présenté quelques actes types. L`American Law Institute a également. Son code pénal modèle est peut-être la Loi type la plus connue et la plus influente. Code: en général, le terme «code» désigne le corps principal des statuts de la juridiction (par exemple, le code des États-Unis ou les statuts révisés de l`Arizona). Les statuts qui sont publiés dans le code d`un État sont regroupés par objet en titres, comme dans le titre 11 du code des États-Unis (lois sur la faillite). Dans certains États, y compris en Californie, au Texas et à New York, le terme «code» peut être utilisé à la fois pour désigner la collection générale des statuts et les regroupements d`objets distincts des statuts, comme dans «code pénal», «code de la famille» ou «code d`homologation». Un organe non gouvernemental, la Conférence nationale des commissaires sur les lois uniformes de l`État (NCUSL) a été formé en 1892 sur la recommandation de l`American Bar Association dans le but de promouvoir «l`uniformité dans les lois de l`État sur tous les sujets où l`uniformité est jugée souhaitable et réalisable.

Composée d`avocats choisis par les États, la Conférence supervise la préparation des projets de loi, «lois uniformes» que les États sont encouragés à adopter. Depuis plus d`un siècle, ce processus, réalisé par l`intermédiaire de comités qui préparent des projets successifs de révision et d`approbation finale par la Conférence complète, a continué à fonctionner. (Pour les rapports sur les projets en cours de NCUSL cliquez ici.) À ce jour, les commissaires ont approuvé plus de 200 lois uniformes, dont plus de 100 ont été adoptés par au moins un État. Quelques-uns ont été largement adoptés et ont, par conséquent, approché le droit national uniforme espéré sur leur sujet.